*

Montréal

Rivière St-Martin

1 de 2
Ville de ponts (1)

Zoom
Archives de Montreal: VM66-S6P057.

Un réseau complexe de rivières et de ruisseaux traversait autrefois l’île de Montréal. La ville était en fait connue comme la ville des ponts. Certains étaient en pierre, mais la plupart des ponts étaient en bois avec des garde-fous en cèdre. Bon nombre des grandes rues actuelles étaient auparavant reliées à des ponts qui franchissaient les anciennes voies d’eau. Rue Saint-Nicolas et Place d'Youville, on peut voir une plaque qui marque l’endroit où un pont de bois enjambait la petite rivière Saint-Pierre.


2 de 2
Ville de ponts

Zoom
Library and Archives Canada, MIKAN no. 4126137.

Dix ponts enjambaient la rivière Saint-Martin qui coulait à l’emplacement actuel de la rue Saint-Antoine (anciennement rue Craig). Le pont le plus à l’est se situait au croisement des rues Sanguinet et de Gosford. Même si, à l’origine, ces ponts avaient été construits à des fins purement pratiques, il semble qu’ils suscitaient l’imagination et conféraient ainsi à la ville une image plus fantaisiste . Un ancien récit décrit le caractère romantique de la ville des ponts : « Une passerelle traversait le ruisseau au niveau de la rue Bleury, et une ruelle étroite montait jusqu’à la rue Dorchester, le long de laquelle étaient disséminées une demi-douzaine de maisons. On surnommait cet endroit le chemin des amourettes et c’était une des promenades favorites des couples amoureux pendant les longs crépuscules d’été. »