*

Montréal

Petite rivière St-Pierre

1 de 2
L'endroit parfait (Place Royale) (1)

Zoom
Archives de Montreal VM66,S1,P002 1535-2.

La Place Royale marque le point de convergence entre le Saint-Laurent et la rivière Saint-Pierre. C’est à cet endroit même qu’a été fondé en mai 1642 le premier établissement de Montréal. Bien que Samuel de Champlain soit généralement reconnu pour avoir choisi l’emplacement qui deviendrait plus tard Montréal, il existe des preuves qui montrent que les peuples autochtones étaient là avant. Les terres avaient déjà été défrichées quand Champlain est arrivé, ce qui laisse à penser qu’il y avait eu des essais de culture auparavant. D’autres documents parlent de ce lieu comme étant un point de rencontre pour les différentes communautés des Premières nations qui venaient des alentours.


2 de 2
L'endroit parfait (Place Royale) (2)

Zoom
Bibliothèque et Archives nationales du Québec; Numéro catalogue Iris : 0002663504.

Champlain est arrivé à l’endroit qu’il nomme Place Royale en 1611. Dans ses mémoires, Champlain décrit le paysage comme suit : « Et proches de ladite Place Royalle y a une petite rivière qui va assez auāt dedans les terres, tout le long de laquelle y a plus de 60. arpens de terre désertés qui sont comme prairies, où l’on pourroit semer des grains, & y faire des jardinages. Autresfois des sauuages y ont labouré, mais ils les ont quittées pour les guerres ordinaires qu’ils y avaient...Ayant donc reconnu fort particulièrement & trouvé ce lieu un des plus beaux qui fut en cette riviere, je fis aussistost coupper & deffricher le bois de la dite Place Royalle pour la rendre unie, & prête à y bastir. » Outre la rivière et les prairies, Place Royale donnait accès à du poisson en abondance, à des fraises sauvages et à de nombreux arbres fruitiers. C’était l’endroit parfait pour le Fort Ville-Marie, qui allait devenir la ville de Montréal. Pouvez-vous trouver la plaque sur le mur externe du Musée Pointe-à-Callière qui commémore les origines de Montréal?